logomainmultipleplumeorange.jpg
Il est de bon ton de dire « Bonjour tout le monde », puisque le monde entier va pouvoir lire cet article. Alors, je dis « Bonjour tout le monde ». Ce petit article n’est qu’une présentation des activités de ma maison d’édition. Mais, avant tout, un petit historique.
La Main Multiple a été créée le 2 octobre 1996. Le nom de ma maison d’édition vient du fait qu’au départ, je souhaitais avoir une structure officielle pour éditer les livres que je faisais écrire en ateliers d’écriture (des livres écrits à plusieurs mains… donc La Main Multiple… cqfd). Mais, rapidement, j’ai commencé à recevoir des manuscrits d’écrivains. Depuis, j’ai édité une trentaine d’auteurs venant de tous les coins de la France (peut-être qu’un jour j’aurai l’honneur de publier un Canadien, un Belge, un Suisse ou autre francophone).
Les grandes lignes de ma maison d’édition se regroupent sous le terme générique de « fiction », divisé en quatre grands groupes : les romans de littérature générale, les romans entrant dans la collection « L’esprit féminin », les polars, collection « Signé Polar » et les livres d’ateliers d’écriture. Évidemment, toute règle a ses exceptions. Il m’est aussi arrivé d’éditer des récits, des livres illustrés, des livres de photos. Mais ces exceptions le restent, et je ne souhaite pas les multiplier.
Toute cette petite présentation pour éviter aux expéditeurs de manuscrits d’envoyer leur texte pour rien, si celui-ci ne correspond pas à ma ligne d’édition.
Un autre petit détail que j’aime ajouter : je lis tous les manuscrits que l’on m’envoie. Je n’édite que ce qui me plaît. Il se peut, donc, que je n’édite pas un bon texte, car il ne correspond pas à mon goût personnel.
Et bien voilà. Je vais vous laisser découvrir les nouveautés 2010 et 2011.
Pour commander un livre, c’est très simple : passez une commande sur papier en mentionnant le titre et votre adresse, joindre un chèque du prix indiqué + 2 Euros (forfait) pour les frais d’envoi. Envoyez le tout à :

LA MAIN MULTIPLE
BP 28
F-74330 POISY

À bientôt
Pascal Guilbert